BIRA 50 jaar
Deze website in het Nederlands bekijkenView this website in English Zoeken

Communiqué de presse

ALTIUS: première mission spatiale belge pour l’étude de l'atmosphère de la Terre

25 avril 2017 La Belgique a initié la mise en œuvre d'une nouvelle mission spatiale, ALTIUS, répondant de ce fait à la pénurie imminente de satellites capables de mesurer la distribution des principaux composants présents dans notre atmosphère. En effet, ces mesures sont essentielles pour les modèles atmosphériques qui calculent les conséquences de l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre ou l'impact de l’interdiction des produits chimiques qui détruisent la couche d'ozone.

ALTIUS représente une avancée technologique tant par la diversité des géométries d’observation qu’il offre que par son concept innovant pour les mesures atmosphériques. L'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique est le promoteur de cette mission, qui a récemment intégré de façon officielle le programme « Earth Watch » de l'ESA

 

Pénurie d'observations d'ozone

Après l’âge d’or des années 2000, où une pléiade de satellites observaient la Terre, il ne reste qu’une poignée d'instruments vieillissants. Le déficit actuel de satellites capables de mesurer la concentration d’ozone ou d’autres gaz (dont certains gaz à effet de serre) aux différentes altitudes atmosphériques est dramatique.

Ozone missions

Evolution du nombre d’instruments spatiaux capables de mesurer la quantité totale d'ozone cumulée sur toute la hauteur de l’atmosphère (bleu) et ceux qui observent à chaque altitude avec une bonne résolution verticale (orange). Source: Base de données de l'OMM OSCAR 2016.

   

Cette situation menace la continuité des données d'observation qui est de la plus haute importance pour le suivi du changement climatique actuel ou encore de l'évolution de la couche d'ozone. ALTIUS arrive juste à temps pour pallier cette sombre perspective.

 

Ozone assessment

 

 

La mission ALTIUS

Une petite mission avec un grand potentiel! Ainsi pouvons-nous résumer le “Atmospheric Limb Tracker for the Investigation of the Upcoming Stratosphere” (ALTIUS). L'idée de la mission a germé en 2005 à l'Institut royal d’Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB).

 

Altius Logo

Dans quatre ans, la première mission spatiale belge survolera l'atmosphère supérieure de la Terre (qui s’étend de 10 à 100 km d'altitude). A bord d'un microsatellite de type PROBA, ALTIUS réalisera ses observations des principaux composants de l'atmosphère à une résolution verticale meilleure que 1 km.

Les objectifs opérationnels et scientifiques de la mission ALTIUS sont en rapport avec la composition chimique de l'atmosphère.

 

Pourquoi ALTIUS est-il innovant?

ALTIUS se démarque des techniques d'observation traditionnelles. En effet, pour la première fois dans l’histoire de la spectrométrie atmosphérique, l'instrument utilisera de l'imagerie spectrale.

De plus, grâce à la flexibilité de la plate-forme PROBA, ALTIUS pourra pointer dans plusieurs directions:

  • Il observera la diffusion de la lumière solaire dans la partie éclairée de l’atmosphère
  • Lors des transitions entre le jour et la nuit, il observera le lever et le coucher de Soleil
  • Dans la partie nocturne de l’atmosphère, il pointera vers les étoiles, la Lune ou les planètes

Altius Observation

Géométrie d'observation unique d’ALTIUS:

  1. des mesures du limbe, en amont de la plateforme
  2. coucher du Soleil
  3. occultation stellaire (lever/coucher d’étoiles)
  4. occultation lunaire
  5. occultation planétaire
  6. lever du Soleil

 

L'industrie belge

L’industrie spatiale belge joue évidemment un rôle important dans ce projet, par un juste retour de l’importante contribution belge au budget de l’ESA. Les équipes scientifiques et opérationnelles sont aussi principalement belges (respectivement l'IASB et le centre de contrôle B.USOC).

Récemment, le Luxembourg et la Roumanie ont rejoint le consortium. ALTIUS fait partie du programme d'observation de la Terre "Earth Watch" de l'ESA.

Le projet est entièrement financé par la politique scientifique belge, Belspo, via les programmes officiels PRODEX et GSTP de l’ESA.

 

Altius artist impression

 

Réunion internationale

Les 2 et 3 mai 2017, l’IASB organisera le premier colloque international consacré à la mission ALTIUS au Musée des sciences naturelles. L'objectif est de réunir les futurs utilisateurs des données ALTIUS et de lancer de nouveaux partenariats scientifiques internationaux.

Les scientifiques et les ingénieurs en charge du projet seront disponibles pour des entrevues.


Dossier de presse de la mission ALTIUS (.pdf)

 

Contact

 

 

 

 

 

 

 

Link naar de website van het Federaal Wetenschapsbeleid
Link naar de Federale Portaalsite