BIRA 50 jaar
Deze website in het Nederlands bekijkenView this website in English Zoeken
Nouvelles Suivez-nous sur
Volge ons op Facebook en Twitter Volg ons op FacebookVolg ons op Twitter Volg ons op Facebook Volg ons op Twitter

 

La Belgique participe activement au nouveau réseau de mesure européen du carbone qui fournira une connaissance précieuse sur le climat

ICOS map2 décembre 2015 - Le 20 novembre 2015, la Commission européenne a officiellement instauré le système d’observatoires intégrés du Carbone ICOS ERIC (Integrated Carbon Observation System European Research Infrastructure Consortium).

Il s’agit d’une nouvelle infrastructure de recherche qui permet d’obtenir des mesures harmonisées du cycle du carbone ainsi que des émissions et concentrations atmosphériques des gaz à effet de serre à l'échelle européenne, qui associe les réseaux d’observatoires atmosphériques, terrestres et marins.

Huit pays sont à l’origine d’ICOS ERIC : la Belgique, la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Norvège, la Suède et la Finlande.

Article complet: La Belgique participe activement au nouveau réseau de mesure européen du carbone

 

 

 

Découverte d’une forte abondance d’oxygène dans une comète par Rosetta

Comet 67P28 octobre 2015 - Nature, le journal scientifique de renommée, va publier une découverte surprenante ce jeudi 29 octobre: la sonde Rosetta de l’Agence Spatiale Européenne a mis en évidence –pour la toute première fois- la présence de gaz oxygène O2 dans l’atmosphère de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko.

Encore plus surprenant, l’oxygène y apparait comme un composant majeur, constituant jusqu’à 10% de l’atmosphère cométaire.

Article complet: Découverte d’une forte abondance d’oxygène dans une comète par Rosetta

 

 

Découverte d’argon dans l’atmosphère d’une comète grâce à un instrument belge.

ArgonSpectra29 septembre 2015 - Un article qui vient d’être publié dans la revue scientifique «Science», révèle que des traces d’argon ont été détectées par la sonde Rosetta dans l’atmosphère de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko.

Cette découverte a été faite grâce au spectromètre de masse DFMS de l’instrument ROSINA. Cet instrument à bord de Rosetta a été mis au point en collaboration avec les scientifiques et les ingénieurs de l’Institut d’Aéronomie spatiale de Belgique (IASB). La haute résolution en masse de cet instrument permet de détecter deux variantes de l’argon (les isotopes 36Ar et 38Ar).

Article complet: Découverte d’argon dans l’atmosphère d’une comète grâce à un instrument belge

 

 

Un astronaute de l’ISS impatient de diriger le robot METERON sur Terre.

Andrea and Eurobot1er septembre 2015 - A l’aube du 2 septembre, l’astronaute danois Andreas Mogensen décollera dans une capsule Soyouz pour une mission de 8 jours à bord de la station spatiale internationale (ISS).

Une fois à bord, il se mettra au travail dans le laboratoire Columbus de l’ESA en accomplissant une série d’expériences européennes pour tester de nouvelles technologies et des techniques opérationnelles pour de futures missions spatiales. La Belgique donne un support opérationnel pour deux d’entre elles.

Article complet: Un astronaute de l’ISS impatient de diriger le robot METERON sur Terre

 

 

Les Perséides - observons et écoutons les étoiles filantes

11 août 2015 - Comme tous les ans, à la mi-août, la Terre croise la trajectoire du nuage de poussières derière la comète Swift-Tuttle, donnant naissance à de brillantes étoiles filantes qui viennent joliment parsemer le ciel nocturne. La Lune, d'humeur coopérative, se voilera la face, nous promettant une nuit des plus noires, propice à l'observation du phénomène. Les météores, nous pouvons également les écouter lorsqu'ils réfléchissent les signaux radio.

ObservatoryCe 12 août, à l'Observatoire Royal de Belgique, les télescopes d'astronomes amateurs seront installés entre les prestigieuses coupoles afin de profiter pleinement du spectacle qu'offrira le ciel étoilé.

Le récepteur radio du réseau BRAMS BRAMS (Belgian RAdio Meteor Stations), également situé sur le site, "écoutera" le ciel à l'affût des signaux radio qui témoignent de la présence de météores.

Les inscriptions pour la Nuit des étoiles filantes sont malheureusement complètes. Mais ce spectacle est pour tous: trouvez-vous un coin sombre à l'extérieur, étendez-vous confortablement sur le dos ... et profitez! La nuit noire est le moment idéal.




 

Un nouveau projet à la pointe pour une compréhension globale de la planète Mars

9 juillet 2015 – Afin de préparer la future mission ExoMars, un consortium de sept instituts de recherche européens, coordonné par l’Institut d’Astrophysique d’Andalousie (IAA-CSIC), développera de nouvelles techniques d’analyse afin d’exploiter les données de missions existantes.

UpwardsReconnu internationalement pour son expertise dans l’observation et la modélisation des atmosphères planétaires, l’IASB est sans aucun doute un partenaire de choix dans ce projet, nommé UPWARDS.

La Commission Européenne a estimé que la science proposée par le consortium était « excellente » et lui a attribué un financement de 2 millions d’euros dans le cadre du programme Horizon 2020.

Article Complet
Un nouveau projet à la pointe pour une compréhension globale de la planète Mars

 

 

 

L’ESA sélectionne THOR et deux autres projets de mission M4 pour une phase d’étude - l’IASB est impliqué

10 juin 2015- En août 2014, un appel à propositions pour la quatrième mission de taille moyenne (M4) a été publié dans le cadre du programme Cosmic Vision de l'ESA avec un lancement prévu en 2025. L’ESA a reçu 27 réponses a leur appel, ce dont aussi THOR (Turbulence Heating ObserveR) dans laquelle la Division de Physique Spatiale de l'IASB est impliquée. Après une évaluation approfondie des aspects scientifiques et programmatiques de tous les candidats à  cette mission, THOR a été recommandé pour figurer parmi les trois propositions invitées à poursuivre la phase d’étude 0, la première phase officielle de la mission. A la mi-2017, l'ESA décidera lequel de ces trois candidats sera sélectionné pour le lancement en 2025.

Plus d'info

 

 

Le nanosatellite PICASSO évalué positivement par l’ESA lors de la revue de conception préliminaire

12 mai 2015 - Afin de mesurer la distribution de l'ozone dans la stratosphère, la température dans la mésosphère et la densité d'électrons dans l'ionosphère, l'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB) développe actuellement un petit satellite, PICASSO, en collaboration avec VTT (Finlande), Clyde-Space Ltd (Royaume-Uni) et le Centre spatial de Liège (Belgique), pour l'Agence spatiale européenne ESA dans le cadre de l’activité « in-orbit demonstration CubeSats».

Mesurant à peine 32x10x10 cm, ce CubeSat embarque:

  • un imageur multi-spectral miniaturisé (VISION) pour le sondage atmosphérique au limbe en utilisant le soleil comme source lumineuse
  • un instrument muni de quatre sondes de Langmuir à balayage (SLP) pour échantillonner in-situ la densité électronique de l'espace environnant
 

Les 23 et 24 Avril 2015, la mission PICASSO a été revue par l'ESA lors du Preliminary Design Review (PDR) au Centre de recherche et de technologie spatiale européenne (ESTEC). Ainsi, les deux instruments (VISION et SLP) et la plate-forme ont été positivement évalués au cours d'une séance très intense de questions/réponses avec des experts venant de différents domaines techniques et scientifiques.

Article complet à propos du nanosatellite PICASSO évalué positivement par l’ESA

 

 

La lumière: une composante essentielle pour les observations satellitaires

Regenboog30 avril 2015 - L'Organisation des Nations Unies a déclaré 2015: "Année internationale de la Lumière et des techniques basées sur la lumière".

La lumière joue un rôle majeur dans toutes les facettes de notre vie: origine de la vie, communication, GPS, instruments optiques, patrimoine culturel, arts, culture, nature, ...

Pour les chercheurs de l'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB), la lumière est essentielle. Découvrez comment nous utilisons les propriétés de la lumière dans l'étude de l'atmosphère!

 

 

 

De la technologie de pointe belge prête à partir pour Mars

NOMAD Mars instrumet shock test30 mars 2015 - En janvier 2016, la sonde ExoMars Trace Gas Orbiter partira pour la planète rouge avec à son bord un nouvel instrument, résultant d'un consortium international dirigé par la Belgique. L'instrument étudiera l'atmosphère martienne, à la recherche de traces de vie.

Ce mardi 24 mars 2015 l'instrument sera pour la dernière fois visible en Belgique, ensuite il quittera notre pays et sera livré à l'Agence spatiale européenne pour l'assemblage final sur le satellite.

Communiqué de presse: De la technologie de pointe belge prête à partir pour Mars

 

 

Une sonde cométaire a détecté "la plus recherchée des molécules"

Science Magazine Magazine Science, 20 mars, 2015 - La sonde cométaire Rosetta de l'ESA a mesuré pour la première fois l'azote gazeux d'une comète, fournissant des indices sur les premiers stades de la formation de notre système solaire.

La mesure a été rendue possible grâce à la résolution élevée du spectromètre de masse ROSINA/DFMS, dont les détecteurs ont été construit et assemblé par l'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique et deux firmes belges IMEC et OIP.

L'étude a été menée par des chercheurs de l'Université de Berne et a été publiée dans la revue «Science».

Article complet à propos de la première détection d'azote sur une comète

 

 

 

Eclipse partielle du Soleil le vendredi 20 mars

Solar Eclipse11 mars 2015 - Le vendredi 20 mars se déroulera une éclipse de Soleil dans l’hémisphère nord. En Belgique, elle ne sera que partielle, mais la Lune recouvrira néanmoins 83% de la surface du disque du Soleil (depuis Bruxelles).

Nous vous invitons au Planétarium de Bruxelles pour suivre en compagnie de nos animateurs ce spectacle fabuleux. Dès 9h, vous pourrez observer le Soleil au travers d’un télescope solaire ou d’un solarscope.

Eclipse partielle du Soleil au Planétarium de Bruxelles (.pdf)

 

 

 

Présentation au grand public des résultats scientifiques de la sonde Rosetta et de la participation belge à la mission

Vendredi 27/02/2015, 14h Planétarium de Bruxelles (EVENT)

Comet ActivityLe 12 novembre 2014, l’atterrisseur Philae de la sonde Rosetta s’est posé sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko. Cette prouesse de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) a suscité un vif intérêt auprès du grand public.

Le Planétarium de Bruxelles vous accueille le vendredi 27 février à partir de 14h pour découvrir les résultats scientifiques obtenus par les chercheurs belges grâce aux mesures prises par Rosetta et Philae.

Vous pourrez poser vos questions aux scientifiques, aux industriels belges et à la délégation belge de l’ESA qui ont participé à l’odyssée de Rosetta à travers le système solaire. La séance sera clôturée par le film de planétarium 360° “Mondes de glace”.

En savoir plus (pdf)

 

 

 

Conférence: Rosetta et la science des comètes

Mardi 24/02/2015 à 17h00: Cours-conférence: Rosetta et la science des comètes par Johan De Keyser & Emmanuel Jehin

Selfie Philae Rosetta ESALes objets gelés dans le système solaire attirent beaucoup d'attention : comme des fossiles, ils conservent des renseignements sur l'origine du système solaire.

Ils contiennent du matériel réfractaire (des roches) et de la matière volatile gelée (des glaces). Les comètes se trouvent dans les régions les plus lointaines de notre système solaire...

Lieu:
Palais des Académies Immeuble Écuries royales
Rue Ducale 1, 1000 Bruxelles

Détails sur www.academieroyale.be

 

 

Attraper une comète dans Science Magazine

Le 23 janvier 2015 - En août 2014, la sonde Rosetta de l'Agence Spatiale Européenne est arrivée tout près de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Après l'entrée en orbite autour de la comète, elle s'est approchée jusqu'à 10 kilomètres pour récolter des données uniques (et pour déposer le petit atterrisseur Philae). Aujourd'hui, Science Magazine publie une section spéciale dédiée aux premiers papiers avec des résultats de la mission.

Science Journal RosettaLes scientifiques du BIRA-IASB sont impliqués avec leurs analyses des données de l'instrument ROSINA, qui mesure la composition de l'atmosphère de la comète 67P.

Ces measures montrent des grandes fluctuations dans la composition de l'atmosphère hétérogène de la comète, et des variations diurnes et saisonnières dans les abondances des constituents majeurs:

  • l'eau
  • le monoxyde de carbone
  • le dioxyde de carbone

Un autre résultat important concerne le rapport de deuterium vis-à-vis de l'hydrogène (D/H) dans les comètes de la famille de Jupiter. Basé sur les mesures de 67P, qui appartient à cette famille, on trouve que ce rapport varie largement. Ceci implique que l'eau dans les objets de cette famille n'est pas uniquement composée d'eau semblable à celle des océans terrestres.

Science Magazine, 23 janvier 2015 vol 347, issue 6220, pages 349-452

 

 

 

Activités organisées pour le 50e anniversaire de l’IASB

5O jaar BIRA | 50ste verjaardag 1964-2014


 

Archive

 

 

Titre

xx xxx 2014 - Texte

Site web

 

 

 

 

 

 

 

Link naar de website van het Federaal Wetenschapsbeleid
Link naar de Federale Portaalsite