Skip to main content
2019-11-13

Le mystère du méthane sur Mars a connu de nombreux rebondissements ces dernières années, avec des détections et des “non-détections” inattendues. La plus récente est la détection effectuée en juin par le rover Curiosity de la NASA, qui a signalé la plus haute concentration de méthane jamais enregistrée. Cependant, ni Mars Express, ni l’ExoMars Trace Gas Orbiter de l’ESA n’ont détecté la moindre trace de méthane, alors qu’ils survolaient le même endroit au même moment.

L’instrument NOMAD de l’IASB, installé à bord d’ExoMars TGO, peut mesurer des traces de gaz telles que le méthane à de très faibles concentrations, presque jusqu’à la surface martienne. Il est donc étonnant qu’il n’ait pas pu détecter ce que Curiosity a vu. Les processus à l'origine de ces observations, le fait que le méthane apparaisse et disparaisse plus rapidement que prévu, restent à expliquer.

Article complet: ESA’s Mars orbiters did not see latest Curiosity methane burst

News image 1
News image legend 1
Key methane measurements at Mars. Credits ESA.