Skip to main content

La recherche et les services publics dans la physique et la chimie de l’atmosphère de la Terre et des autres planètes, ainsi que de l’espace extra atmosphérique.

Nous sommes heureux de pouvoir vous présenter un nouveau film d'introduction, dans lequel l'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique est présenté sous toutes ses facettes. Découvrez les nombreux domaines de recherche et les défis sociétaux dans lesquels l'Institut est actif (actuellement sur YouTube) :

L’Institut royal d’Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB) - LA SCIENCE ENTRE LE CIEL ET LA TERRE

La pollution atmosphérique est reconnue comme étant le cinquième facteur de risque de mortalité dans le monde, et la pollution de l'air ambiant contribue à environ 5 millions de décès dans le monde par an - soit un décès sur dix. En Europe, les maladies liées à la pollution atmosphérique sont responsables d’un décès sur huit, selon le dernier rapport de l'Agence européenne de l'environnement. Cela met la pollution de l'air au centre des problèmes environnementaux de grande importance sociétale.

Lundi 21 septembre 2020, la prestigieuse revue Nature Geoscience a publié un article de l'IASB, présentant la première détection par satellite d'acide nitreux (HONO) à l'aide de l'instrument satellitaire TROPOMI. Ce travail est le résultat d'une collaboration fructueuse entre deux équipes de l’IASB, le groupe d'observation UV-Visible et le groupe de modélisation troposphérique, et le groupe de R. Volkamer de l'Université du Colorado.

Au cours de l'été 2018, une sécheresse généralisée s'est développée dans le nord et le centre de l'Europe. L'augmentation de la température et la réduction de l'humidité du sol ont influencé les échanges de dioxyde de carbone (CO2) entre l'atmosphère et les écosystèmes terrestres de diverses manières, telles qu'une réduction de la photosynthèse, des changements dans la respiration de l'écosystème ou la possibilité d'incendies plus fréquents.

Le 3 septembre, deux CubeSats belges, PICASSO et SIMBA, ont été lancés simultanément avec une cinquantaine de petits satellites sur le vol européen inaugural Véga SSMS. Ils démontreront - espérons-le - que les CubeSats ont atteint la maturité technologique nécessaire pour être utilisés comme des instruments scientifiques à part entière.

Si l'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique est relativement jeune, il possède une histoire riche, enchevêtrée et entrelacée avec l'émergence de l'ère spatiale. Dans cet article, vous trouverez une courte introduction à ses débuts, ainsi qu'un fragment vidéo des archives de la BRT (Belgische Radio- en Televisieomroep), et une vidéo montrant l'Institut aujourd'hui.