Skip to main content

La composition stratosphérique depuis 2004

News flash intro
L’IASB développe un système d'assimilation de données dédié à la composition stratosphérique. Il combine des observations avec un modèle planétaire pour fournir des analyses globales de la stratosphère. Nous avons appliqué cette technique pour la première fois à un instrument satellite mesurant de manière continue l'ozone et les espèces apparentées à l'ozone pendant 14 ans. L'Organisation météorologique mondiale (OMM), en particulier, se servira de cette nouvelle analyse pour produire le Bulletin de l'ozone, qui décrit l'état chimique de la stratosphère antarctique pendant la saison des trous d’ozone.
Body text

Depuis sa création, l'IASB est impliqué dans la recherche et la surveillance de l'ozone stratosphérique par de nombreux aspects: développement d’instruments mesurant dans différentes stations d’observations du monde, développement de codes d’inversion de mesures prises par instrument satellitaire et production de données, modélisation de la composition stratosphérique, etc. L'Institut possède, développe et maintient à jour le système d'assimilation de données BASCOE qui combine l’informations provenant d'observations réelles de constituants chimiques de la stratosphère et d'un modèle tridimensionnel de la composition stratosphérique.  À l'aide d'observations du satellite Aura de la NASA, il fournit une analyse toutes les 6 heures de la composition de la stratosphère depuis 2009 dans le cadre du Copernicus Atmosphere Monitoring Service (CAMS) de l'UE. Ces analyses sont utilisées, entre autres, par l'Organisation météorologique mondiale (OMM) pour élaborer ses bulletins d'ozone décrivant la situation chimique de la couche d'ozone à la fin des hivers antarctiques.

Pourquoi une réanalyse de la composition stratosphérique?

La production d’une réanalyse homogénéisée de la composition stratosphérique sur une période de 14 ans constituait une demande de l’OMM. Mais cette réanalyse a d’autres atouts. Pour les modélisateurs, une telle réanalyse fournit des conditions initiales ou aux limites ainsi que des données pour évaluer les résultats de leurs modèles.

  • Pour les scientifiques impliqués dans des observations satellitaires, la réanalyse peut être utile pour comprendre les différences entre les instruments, en particulier leurs dérives dans le temps.
  • Pour les scientifiques impliqués dans des observations au sol, la réanalyse leur permet de placer leurs données dans un contexte plus général.

Cette réanalyse est disponible depuis mi-2018. Cliquez ici pour plus d'informations la réanalyse et sur la procédure de téléchargement.