Skip to main content

L'aéronomie étudie l'atmosphère de la Terre

Science multidisciplinaire basée sur des observations qui contribuent à la connaissance de l'environnement atmosphérique de la Terre au Soleil

A sa base, son champ d'investigation se confond avec la stratosphère, c'est à dire avec les couches atmosphériques situées immédiatement au-dessus de la troposphère, siège des principaux phénomènes météorologiques; vers le haut, il s'étend dans l'espace interplanétaire jusqu'à plusieurs centaines de milliers de km de la Terre où l'atmosphère, au sens habituel du terme, n'existe plus mais où le sillage magnétique de notre planète est encore bien présent.

L'aéronomie, science des atmosphères terrestre, planétaire et cométaire

L'aéronomie étudie donc l'environnement terrestre dans sa quasi-globalité. Plus généralement, c'est aussi la science des atmosphères planétaires où se produisent les phénomènes d'ionisation et de dissociation déclenchés le plus souvent par les rayonnements solaires.

Exemples de phénomènes atmosphériques

Histoire de l'aéronomie

Le mot "aéronomie" est devenu officiel en 1954 lorsque l'Union internationale de géodésie et de géophysique (UGGI) l'a adopté. L’aéronomie s’est considérablement développée avec le lancement des satellites artificiels au cours de l’Année géophysique internationale 1957-1958 et la mise au point de nouvelles techniques d’observation depuis l’espace.

L'atmosphère terrestre, photographiée depuis l'ISS. Crédits ESA, NASA.