Skip to main content

Implications croissantes dans les infrastructures ICOS et ACTRIS

Research Topic Chapter
News flash intro
Les structures de recherche européennes telles que ICOS et ACTRIS sont rapidement devenues des composantes fondamentales du paysage scientifique de surveillance atmosphérique. Après tout, elles assurent les mesures de pointe à long-terme des constituants atmosphériques à partir d’instruments au sol (in situ ou par télédétection), soutenues par une harmonisation et un contrôle de qualité centralisés. L’IASB a un rôle important à jouer dans ces infrastructures, aussi bien en tant que fournisseur de données qu’en tant qu’exploitant central des infrastructures.
Body text

Les infrastructures de recherche ICOS et ACTRIS

ICOS (the Integrated Carbon Observation System) et ACTRIS (The Aerosol, Clouds and Trace Gases Research InfraStructure), sont des infrastructures de recherche européennes visant à fournir des observations à long-terme de gaz à effet de serre (ICOS) et d’autres composants du forçage climatique (ACTRIS). ICOS est déjà bien établi, alors qu’ACTRIS est actuellement en développement et atteindra pleinement sa capacité opérationnelle en 2025.

Les mesures sol fournies par ces réseaux (in situ et de télédétection) sont d’une grande importance car elles ne donnent pas uniquement de l’information directe sur la concentration de composants clés du forçage climatique, mais elles servent aussi de base aux modèles atmosphériques et aux produits satellitaires.

La station atmosphérique ICOS du Maïdo

Des équipes de l’IASB ont fait d’importants progrès dans le renforcement de leur rôle au sein de ces infrastructures comme pour le site du Maïdo (île de laRéunion), qui a été officiellement accrédité en tant que site belge ICOS.

Le site du Maïdo accueille deux instruments contrôlés par l’institut et ses partenaires français :

  • un instrument de télédétection au sol FTIR
  • un instrument PICARRO G2401 mesurant les concentrations in situ des gaz CO2, CH4, CO, et H2O

Dans le futur, ce site ICOS sera étendu pour devenir un site joint ICOS-ACTRIS.

Développements supplémentaires au sein d’ACTRIS

L’IASB joue un rôle crucial au sein d’ACTRIS dans la mise en place d’un de ses 6 centres thématiques. Cette instance CREGARS (Centre for Reactive Trace Gases Remote Sensing) a la responsabilité de faciliter, harmoniser, traiter, et assurer la qualité des mesures de télédétection de tous les gaz en trace d’ACTRIS. Dans ce contexte, nous avons grandement avancé dans l’implémentation des chaines de traitement centralisé des observations FTIR et UV-VIS, pour assurer le contrôle de qualité au sein du CREGARS.

L’IASB est aussi impliqué en tant que fournisseur de données sur 4 sites nationaux:

  • Jungfraujoch (Suisse): instrument MAX-DOAS UV-VIS
  • Maïdo (île de la Réunion): instruments FTIR et MAX-DOAS
  • Uccle (Belgique): site urbain ACTRIS pour les mesures in situ d’aérosols et de télédétection UV-VIS
  • Vielsalm (Belgique), site ICOS-ACTRIS de d’écosystème de la forêt mixte: instruments MAX-DOAS étendu avec un instrument PTR-TOF-MS pour la surveillance à long terme des COV issus des campagnes.  
Figure 2 body text
Figure 2 caption (legend)
L’observatoire terrestre de Vielsalm. Credits ICOS Belgium.
Figure 3 body text
Figure 3 caption (legend)
Des équipes de l’IASB ont fait d’importants progrès dans le renforcement de leur rôle au sein de ces infrastructures.