Skip to main content

Composition chimique et climat

Bulles de méthane piégées dans rivière gelée
Améliorer notre connaissance du CH4 depuis l'espace, mesures de références au sol, et validation de la qualité des observations satellitaires.
Carte réseau sol de stations mesurant les colonnes totales de HCHO
Un jeu de données homogénéisé de formaldéhyde (HCHO) à partir de mesures FTIR a été développé, incluant plus de 25 stations dans le monde.
 Ozone troposphérique
La veille de l'ozone dans la troposphère globale est essentielle pour élaborer et vérifier l’efficacité des politiques environnementales visant la protection de la santé publique et des écosystèmes.
Endeavour Navette Spatiale atmosphère terrestre
Etudier l'impact moyen de la circulation sur le traceur à longue durée de vie qu'est le protoxyde d'azote (N2O) dans la stratosphère, en comparant une grande variété de jeux de données.
Concentration de CO à la surface terrestre simulée
L’IASB a utilisé le modèle WRF-GHG afin de simuler le transport et les flux de surface du CO2, du CH4 et du CO à une résolution spatiale de 1 km2.
Maïdo à l’Ile de La Réunion
Les structures de recherche européennes assurent les mesures de pointe à long-terme des constituants atmosphériques à partir d’instruments au sol.
Observatoire Maïdo l'océan et les nuages
Mesures de COV à La Réunion afin de mieux quantifier les sources des COV dans les panaches de feux de biomasse africains.
Distribution du couvert arboré en 2000
Les observations satellitaires pourraient aider à répondre à cette question et à mieux rendre compte des pratiques d’occupation du sol (conversion des forêts en cultures ou pâturages, exploitation forestière et urbanisation).
Feux de forêt source essentielle d'aérosols
Mieux déterminer la composition et les caractéristiques microphysiques des aérosols, et notamment la taille des particules est un enjeu majeur pour l’étude et la modélisation des changements climatiques.
Couchers ou levers de soleil rougeâtres particules d'aérosol
L’IASB fournit ainsi des données atmosphériques au programme européen Copernicus pour différentes espèces atmosphériques, dont les aérosols stratosphériques.
Le satellite Envisat de l'Agence spatiale européenne (ESA), présenté lors de son assemblée au Centre européen de technologie et de recherche spatiales (ESTEC) à Noordwijk (Pays-Bas) en avril 2000, était un satellite majeur pour la recherche environnementale. Il comprenait 10 instruments basés sur différentes techniques, dont le sondeur de membres GOMOS. © ESA
De 2002 à 2012, l’expérience GOMOS a volé à bord du satellite ENVISAT et a mesuré la composition de l’atmosphère.
Les grandes éruptions volcaniques explosives telles que celle de la Soufrière en mai 2006 (Voir photo) injectent une énorme quantité de cendres et de gaz de soufre dans l'atmosphère, qui restent durablement dans la stratosphère et influencent la dynamique et la chimie de la stratosphère, ainsi que l'évolution du climat.
Les aérosols stratosphériques jouent un rôle important pour le climat, car ils affectent la propagation et l’absorption de la lumière solaire.
Réseau ICOS
Pour consolider la qualité, la cohérence et la disponibilité à long terme des données au sol (télédétection) nécessaires à la validation des satellites et à l'utilisation des modèles, il est essentiel de développer et de maintenir des infrastructures de recherche.
Forêt amazonienne
La forêt amazonienne est une source importante d’espèces biogènes et à combustion de biomasse qui affectent la qualité de l’air et le climat mondial. Pour surveiller ces espèces, BIRA-IASB a installé un spectromètre infrarouge à transformée de Fourier (FTIR) à Porto Velho, au Brésil.
Particules de poussières déseriques
Les particules de poussière influencent directement le climat en modifiant le bilan énergétique (refroidissement ou chauffage, en fonction des conditions) et indirectement en modifiant le régime des vents, les nuages et la pluie.