Skip to main content

Surveillance de l’ozone stratosphérique

L’IASB étudie la stratosphère terrestre en examinant les modifications à long terme de l’ozone stratosphérique et l’évolution des gaz à effet de serre.

Ces composants importants seront mesurés par la mission satellite ALTIUS, un concept novateur créé par les scientifiques de l'IASB.

L'IASB se concentre également sur les paramètres clés associés, tels que:

  • aérosols volcaniques
  • nuages stratosphériques polaires
  • composés halogénés

Le développement du modèle BASCOE et du système d’assimilation des données a conféré à l'IASB une solide compétence en modélisation de la composition chimique dans la stratosphère et en sa comparaison quantitative avec des observations satellitaires et terrestres.

Nous sommes heureux de pouvoir vous présenter un nouveau film d'introduction, dans lequel l'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique est présenté sous toutes ses facettes. Découvrez les nombreux domaines de recherche et les défis sociétaux dans lesquels l'Institut est actif
Le trou dans la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique est très profond cette année, en raison des températures exceptionnellement froides dans la stratosphère.
Le lancement de Vega Flight VV16, qui mettra en orbite les CubeSats belges PICASSO et SIMBA, a été reporté au mois d'août.
Deux CubeSats belges, PICASSO (de l’Institut royal d’Aéronomie Spatiale de Belgique) et SIMBA (de l’Institut Royal Météorologique), ont été lancés simultanément avec une cinquantaine d'autres petits satellites sur le vol européen inaugural Véga SSMS.
Le plus grand trou dans la couche d'ozone jamais enregistré au-dessus du pôle Nord. De conditions météorologiques inhabituelles sont à l'origine.